Actualités

Audit interne environnemental

Audit Interne Environnemental

N'hésitez pas à nous contacter !

1.Connaitre l’audit Environnemental

audit environnement

En réalité, sous le vocable d’audit environnemental, on distingue actuellement plusieurs types de vérifications environnementales qui restent encore mal maîtrisées et qui suscitent d’ailleurs des débats dans la littérature.

Sous l’effet de pressions institutionnelles, la prise en compte des problématiques environnementales est devenue un enjeu stratégique pour les entreprises. Sur le plan académique, ces dernières décennies sont marquées par le développement de la littérature de management environnemental.

Malgré la mise en évidence de grilles de lecture permettant de comprendre les enjeux qu’elles représentent, certaines questions restent cependant en suspens. En effet, le principal défi pour les entreprises ne concerne plus la reconnaissance des impacts écologiques, ni leur engagement formel, mais bien l’amélioration sensible de leur performance dans ce domaine.

Pour atteindre de meilleures performances environnementales , les entreprises se sont tournées vers des dispositifs normatifs dont la famille des normes ISO 14000 est la plus reconnue.

Cette dernière permet d’implanter un système de management environnemental (SME) (lien interne) dans une organisation et de procéder à des vérifications pour s’assurer de son bon fonctionnement. C’est ainsi que l’audit environnemental apparaît sous sa forme la plus répandue.

L’audit interne environnemental est un examen méthodique du système  de  management de l’environnement (SME). Il aide  les entreprises à faire le point sur leur bon fonctionnement, mais aussi sur leur efficacité et leur conformité notamment aux exigences des normes ISO 14001.

2.Les Raisons de l’Audit Environnemental

audit interne environnemental

Cela dépend des besoins de l’entreprise, de l’ancienneté de sa démarche et de la maturité de son système de management de l’environnement. Si l’entreprise  n’est pas encore certifiée, il lui faut un pré-audit environnemental ISO 14001 complet (ou audit blanc) avant de pouvoir se présenter à son audit de certification initial. Il s’agit d’un pré-requis et sans la démonstration auprès de son organisme certificateur de la réalisation de ce pré audit, l’audit environnemental de certification ne sera pas réalisable.

Dès l’adoption de la norme ISO 14001, l’entreprise doit réalise des vérifications environnementales  dans le cadre de son système de management environnemental (SME).

L’objectif du SME étant d’améliorer les performances environnementales, il semble alors nécessaire de connaître la situation à un moment donné et d’avoir des informations précises sur les impacts écologiques des différentes activités de l’entreprise, mais il faut également pouvoir évaluer les progrès réalisés et être en mesure de déceler les déficiences du système de gestion existant.

Selon les entretiens réalisés, la mise en œuvre des audits environnementaux doit répondre essentiellement à des pressions institutionnelles. Il s’agit de contraintes coercitives imposées par la direction générale aux sites industriels en réponse aux exigences des principaux clients de l’entreprise. En effet, les problématiques environnementales devenant un critère de sélection des fournisseurs, les entreprises-clients font de la certification ISO 14001 l’une des conditions préalables au maintien ou renouvellement de leurs contrats.

Outre les pressions externes, des préoccupations internes sont évoquées pour justifier l’adoption du SME et par conséquent l’existence des pratiques d’audit environnemental. Il semble que ces pratiques ne se résument pas à une question de légitimité externe, même si celle-ci est très présente, mais conduisent aussi à des progrès tangibles dans l’entreprise tels que l’amélioration des performances environnementales sur les sites industriels, la réduction des coûts cachés liés aux gaspillages des ressources et aux rejets atmosphériques ainsi que la mobilisation des employés dans la démarche environnementale.

En somme, l’audit environnemental constitue un outil de légitimation de l’engagement environnemental de l’entreprise auprès de ses dirigeants et ses clients.

3. Étapes de Réalisation de l’audit environnemental ?

Pour des raisons d’impartialité, l’audit environnemental doit être mené par des personnes indépendantes des activités auditées. Les audits peuvent être menés par le  personnel de l’entreprise, après  avoir suivi la formation à l’audit environnement interne. L’entreprise  peut aussi choisir de bénéficier du regard d’ auditeurs experts, notamment pour valider son Système de Management Environnemental, faire un point précis vis-à-vis de la norme ISO 14001 ou encore pour auditer certains sujets sensibles ou difficilement auditables par ses collaborateurs, tels que la direction, la réglementation, les ressources humaines, le service financier …

En général, l’audit environnemental est entrepris afin de faciliter le contrôle, par la direction de l’entreprise, de ses pratiques environnementales, de veiller à leur conformité à la réglementation et de se doter d’un argument commercial supplémentaire par rapport à la concurrence.

Pour asseoir sa légitimité, l’audit environnemental  doit être mené en suivant des étapes précises :

  • Une réunion d’ouverture: elle fixe la marche à suivre entre les membres de l’audit et les membres de la société auditée afin de s’assurer de créer un climat de bonne entente entre les différentes entités.
  • L’exécution technique de l’audit environnemental: c’est la phase pratique en elle-même, quand l’équipe d’audit analyse les lieux, les informations, etc.
  • Réunion de l’équipe d’audit: étape qui sert à valider les observations répertoriées par les membres de l’audit.
  • Réunion avec le représentant de la direction de l’entreprise auditée: elle permet de valider les observations de l’équipe d’audit et de rédiger les demandes d’actions correctives.
  • Une réunion de clôture: brève et objective elle doit présenter les points forts et les points faibles de la société de façon concrète, afin que les audités puissent prendre acte des écarts à modifier.
  • Un rapport d’audit: c’est un document juridique synthétique qui doit être enregistré et conservé selon les exigences de la norme ISO 140001, en respectant les délais fixés. Il servira de référence au commanditaire de l’audit, il doit donc formaliser les résultats de la façon la plus intelligible possible.
  • Un suivi de l’audit: le demandeur de l’audit doit diffuser les constats du rapport d’audit aux membres de la société auditée et s’assurer de la mise en place des actions correctives requises.

Suivant la taille de l’entreprise, son domaine d’activité, sa situation et sa politique du moment, l’audit environnemental peut recouvrir des formes très différentes. On peut citer, à titre d’exemple :

  • L’audit partiel, consécutif à la détection d’une anomalie,
  • L’audit d’acquisition, préalable à l’achat d’un terrain, d’un bâtiment industriel, d’une usine.
  • L’audit de friches industrielles,
  • L’audit comme outil de gestion des risques environnementaux. Ces risques étant considérés comme entrant dans les missions confiées au « Gestionnaire des Risques », l’audit est un des outils d’analyse à sa disposition pour l’aider à prendre les bonnes mesures de prévention, détection, protection

Finalement, l’audit environnemental puise sa notoriété dans l’essor de la croissance verte, c’est pourquoi on observe un élargissement du champ d’action du management des risques environnementaux. En effet, les entreprises s’engagent de plus en plus sur le suivi de leurs process quels que soient leurs domaines d’activité (plus seulement les grosses sociétés industrielles les plus polluantes).

Vous pouvez soit:
- Nous appeler directement,
- Nous envoyer un email,
- Ou demander à être recontacté à l'heure qui vous convient !

A PROPOS de NPM

« Le Cabinet New Performance Management est le fruit d’une longue expérience professionnelle au sein de grands groupes Internationaux, d’un profond attachement aux valeurs de travail en entreprise, d’amitié et de performance. 

Nous conseillons et accompagnons les entreprises et les particuliers dans leur développement et mettons quotidiennement en œuvre des moyens humains et un savoir-faire à la hauteur des ambitions de nos clients. 

Notre approche ciblée et qualitative nous permet de bénéficier d’une place de premier plan dans certains domaines comme l’ingénierie de  la sécurité incendie, les études Environnementales, le conseil QSE, le Coaching, l’intelligence relationnelle au sein des équipes et la formation continue et certifiante. 

New Performance Management, c’est avant tout un savoir-faire et un esprit d’équipe dont les enjeux sont la satisfaction de nos clients et l’épanouissement professionnel des équipes au Travail.

Notre valeur ajoutée : « un challenge au quotidien, des liens de confiance solides, un service sur mesure et l’utilisation des derniers outils du conseil pour des processus que nous souhaitons toujours plus performant. ».

consultants et formateurs expérimentés

Nos consultants et nos formateurs sont tous certifiés et sont des ingénieurs de Grandes Ecoles, avec plus de 16 d’expériences professionnelles dans des multinationales et des PME.

Ils nous ont fait

Prenez connaissance de vos obligations en sst

Pour Télécharger le décret sur les exigences réglementaires en Sécurité incendie au Maroc   !

décret sécurité incendie au Maroc - Audit interne environnemental