Actualités
02 Mar 2020

LES CHUTES DE HAUTEUR

0 Comment

LES CHUTES DE HAUTEUR

N'hésitez pas à nous contacter !

Aux FRÉQUENTES et aux conséquences parfois dramatiques, les chutes de hauteur sont un risque majeur dans de nombreuses entreprises. Et ce, quel que soit le secteur d’activité. Pourtant, de tels accidents n’ont rien d’une fatalité. Que ce soit en intervenant sur l’organisation du travail, le choix du matériel ou encore à travers la formation travaux en hauteur  de différents acteurs de l’entreprise, il est tout à fait possible de les prévenir.

1.Le risque des chutes de hauteurs :

les chutes de hauteur

La Réglementation  ne donne pas une définition précise du travail en hauteur. Il est communément admis que la chute de hauteur se distingue de la chute de plain-pied par l’existence d’une dénivellation et constituent près de la moitié des chutes de hauteur. Cette définition permet de regrouper toutes les chutes effectuées par des personnes situées en élévation, telles que les chutes depuis une position élevée (toiture, pylône) ou depuis un équipement qui surélève légèrement la personne (tabouret, marchepied). Le travail à proximité d’une tranchée, bien que n’étant pas à proprement parler un travail en hauteur, présente les mêmes risques de chute. Il en est de même pour tous les travaux à proximité de dénivellation (falaise, fouille….). Les situations dangereuses exposant les personnes au risque de chute sont par nature très diverses, elles concernent donc tous les secteurs d’activité.

La chute de hauteur constitue la deuxième cause d’accidents mortels au travail, après les accidents de trajets. Elle est également la troisième cause d’invalidité permanente et d’arrêts de travail. La chute de hauteur est consécutive à un déséquilibre d’une personne travaillant au-dessus du sol, à proximité d’un trou ou bien d’une fosse et qui entraine un impact violent du corps avec le sol. Les conséquences d’une chute de hauteur s’avèrent le plus souvent très graves pour la personne qui en est victime.

La prise de conscience du danger et de la gravité des effets de la chute est fonction des situations de travail et de la dénivellation. Une hauteur de chute de plusieurs mètres a des conséquences importantes, la gravité est donc connue des intervenants. En revanche, la chute de faible hauteur n’induit pas la même perception du risque, bien que ses conséquences puissent être très graves.  Le plus souvent, les causes d’un accident de travail causant la chute sont :

  • Le sol (à proximité d’une fosse, ou du vide) : sol glissant ou sol encombré,
  • Le Matériel : mauvais état du matériel (échelle tordue, échafaudage abîmé,…) ; pas de suivi du protocole d’utilisation du matériel (mauvaise installation d’un échafaudage) ; matériel non adéquat (chaise, carton…),
  • L’Absence de protection : pas de port d’EPI, pas de filet.

2.Conséquences des chutes de hauteur:

chutes de hauteur accident du travail campagne de prevention 300x175 - LES CHUTES DE HAUTEUR

Les accidents résultant de chutes de hauteur ont des conséquences importantes :

  • Ils sont responsables d’un nombre élevé de décès et constituent la deuxième cause d’accidents mortels survenant au travail, après le risque routier ;
  • Ils représentent sur la même année un pourcentage important du nombre total de journées de travail perdues par incapacité temporaire, alors qu’ils ne représentent bas pourcentage du nombre total des accidents du travail.

La situation la plus accidentogène est et reste celle des escaliers sur la période considérée, à la fois en termes de nombre et de gravité « invalidité ». Par contre, les chutes dans les escaliers causent assez peu de décès. La gravité apparaît comme directement fonction de la hauteur des chutes et de la nature de la surface d’impact. Bien que les statistiques ne prennent pas directement en compte ces paramètres, on peut remarquer que les accidents susceptibles de mettre en jeu les hauteurs de chute les plus importantes (chutes depuis des échafaudages, chute depuis des toitures, terrasses ou à travers des verrières) sont aussi ceux qui comportent la plus forte proportion d’invalidités permanent et de décès.

Le point noir reste le travail sur les toitures, terrasse et verrières. Même si le nombre des chutes a diminué de plus de 40 % sur la période, ces chutes ont des conséquences graves dans un grand nombre de cas et constituent la cause la plus importante de décès toutes situations confondues.  Une autre situation mérite d’être signalée, même si elle n’entre pas dans le champ du présent document : c’est celle des chutes depuis des véhicules à l’arrêt (descentes d’engins ou de camions). C’est Le deuxième poste le plus important après les chutes dans les escaliers et l’on constate qu’il a assez peu varié en nombre Sur une vingtaine d’années avec toutefois, des conséquences dont la gravité est en diminution.

3.Prévention du risque des chutes de hauteur:

L’évaluation des risques professionnels  qui permet l’identification de toutes les situations de travail exposant les salariés aux risques de chute, doit intervenir le plus en amont possible. Il devient alors envisageable de proposer des solutions permettant d’éviter l’exposition au risque, respectant les principes généraux de prévention du Code du travail . La réflexion doit porter sur tous les postes de travail concernés par un risque de chute de hauteur, y compris ceux qui ne concernent que l’entretien. Elle doit également comprendre l’examen des conditions d’accès à ces postes. La démarche de prévention des risques des chutes de hauteur implique des acteurs différents (concepteurs, maîtres d’ouvrage, utilisateurs des équipements…). Elle se décline en mesures de prévention qui portent à la fois sur :

  • La conception d’un ouvrage ou d’un équipement de travail,
  • Le poste de travail,
  • Le mode opératoire pour les travaux d’installation et de maintenance.

Les principes généraux de prévention pour le travail en hauteur sont :

  • Eviter le risque : techniques d’assemblage au sol de charpentes mises en place à l’aide d’une grue, équipement d’éclairage montés sur des systèmes permettant la descente et la remontée pour la maintenance…
  • Évaluer les risques qui ne peuvent être évités, en ne se limitant pas à ceux liés directement à l’effet de hauteur (valeur du dénivelé, fréquence des accès, temps d’intervention) mais en analysant tous les risques présents à ce poste ou liés au travail à réaliser (glissade sur la surface d’évolution, passage à travers une surface fragile, risques électriques dus à la présence de câbles sous tension accessibles, présence d’éléments mobiles ou de charges en mouvement, coactivité…).
  • Combattre les risques à la source : mettre en place des protections appropriées après évaluation (comme un garde-corps).
  • Donner la priorité aux mesures de protection collective, en privilégiant les installations permanentes ou en utilisant des plates-formes élévatrices de personnel, des échafaudages… En cas d’impossibilité technique, prévoir l’utilisation d’équipements de protection individuelle contre les chutes (systèmes d’arrêt de chute, harnais…).
  • Donner les instructions appropriées aux travailleurs : formation obligatoire à l’utilisation des équipements de travail assurant une protection collective, instructions et entraînement pour le port des équipements de protection individuelle.

La protection individuelle contre les chutes de hauteur sera réservée aux situations où il n’est pas possible de recourir à des équipements assurant une protection collective. Les techniques d’accès et de positionnement au moyen de cordes, font l’objet d’une interdiction de principe, assortie d’exceptions prévues par le Code du travail : elles ne peuvent être utilisées que dans certaines situations très spécifiques.

Vous pouvez soit:
- Nous appeler directement,
- Nous envoyer un email,
- Ou demander à être recontacté à l'heure qui vous convient !

A PROPOS de NPM

« Le Cabinet New Performance Management est le fruit d’une longue expérience professionnelle au sein de grands groupes Internationaux, d’un profond attachement aux valeurs de travail en entreprise, d’amitié et de performance. 

Nous conseillons et accompagnons les entreprises et les particuliers dans leur développement et mettons quotidiennement en œuvre des moyens humains et un savoir-faire à la hauteur des ambitions de nos clients. 

Notre approche ciblée et qualitative nous permet de bénéficier d’une place de premier plan dans certains domaines comme l’ingénierie de  la sécurité incendie, les études Environnementales, le conseil QSE, le Coaching, l’intelligence relationnelle au sein des équipes et la formation continue et certifiante. 

New Performance Management, c’est avant tout un savoir-faire et un esprit d’équipe dont les enjeux sont la satisfaction de nos clients et l’épanouissement professionnel des équipes au Travail.

Notre valeur ajoutée : « un challenge au quotidien, des liens de confiance solides, un service sur mesure et l’utilisation des derniers outils du conseil pour des processus que nous souhaitons toujours plus performant. ».

consultants et formateurs expérimentés

Nos consultants et nos formateurs sont tous certifiés et sont des ingénieurs de Grandes Ecoles, avec plus de 16 d’expériences professionnelles dans des multinationales et des PME.

Ils nous ont fait

[top]
About the Author